Nos actions

Accompagnement et hébergement

Dans le cadre d’une convention avec Fedasil et en tant que partenaires du CIRÉ, nous participons à l’accueil de migrants qui ont des besoins spécifiques.

Liège

Nous hébergeons au sein de 14 appartements adaptés et accompagnons dans leur quotidien des demandeurs d’asile qui ont besoin d’un soutien renforcé en raison d’une maladie grave.

Braine-le-Comte

À la maison d’accueil Dominique Pire, nous disposons de 16 places d’accueil pour MENA (mineurs étrangers non accompagnés) en phase trois avec pour mission :

  • de développer leur autonomie et de renforcer leurs compétences à prendre soin d’eux-mêmes
  • de faciliter la transition vers une installation autonome
  • de favoriser leur intégration et leur participation dans la société

Trois éducateurs et un intendant accompagnent ces jeunes au quotidien : ils vont apprendre à gérer leur budget, trouver un logement, s’occuper de démarches administratives, préparer leurs repas… et construire un projet de vie. Des activités culturelles et sportives sont régulièrement organisées ainsi que des animations thématiques sur le fonctionnement des institutions, la formation, la recherche d’emploi…

Les trois phases dans l’accueil des MENA

Observation

Dans un premier temps, les jeunes sont accueillis dans un centre d’observation et d’orientation (COO). Le but de ce premier accueil est double. Le service des Tutelles va d’abord vérifier si le jeune est effectivement non accompagné et mineur. Ensuite, il va établir une première esquisse de profil social, médical et psychologique du jeune. Le but est de déceler les éventuelles vulnérabilités du jeune afin de pouvoir l’orienter vers la structure d’accueil la plus adaptée à ses besoins.

Stabilisation

Après deux à quatre semaines passées dans un COO, le jeune est aiguillé vers une structure d’accueil collective. Les jeunes y séjournent dans un groupe de vie autonome, encadrés par une équipe d’accompagnateurs et d’éducateurs. Ils sont accompagnés dans leur parcours scolaire et préparés progressivement à plus d’autonomie.

Autonomie accompagnée

Les jeunes dont la demande d’asile a été acceptée peuvent être orientés vers la 3e phase d’accueil au sein d’une structure comme la nôtre, à condition d’être âgés de plus de 16 ans et d’être suffisamment autonomes. Les jeunes bénéficient de plus de liberté et d’autonomie, mais bénéficient toujours de l’accompagnement nécessaire. La durée de leur séjour au sein de la maison d’accueil est théoriquement de six mois. Mais cette période peut être plus courte si le jeune se montre assez autonome, ou plus longue s’il n’est pas encore capable de vivre seul.