Les projets ponctuels

Grâce à des financements ponctuels, l ’année scolaire 2018-2019 a été placée sous le signe de la culture et de la créativité au travers différents projets .

Nizar, récit d'un résistant syrien

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.


J'a(n)ime le français

Ce beau projet collectif basé sur la collaboration, l'investissement et la valorisation du travail de chaque participant a été mené dans le cadre de l’appel à projet « Alpha-Culture 2018 » de la Fédération Wallonie-Bruxelles en partenariat avec l'asbl Camera etc, une structure socio-artistique, spécialisée dans le cinéma d’animation .

 

Il s’agissait de réaliser un court-métrage d’animation avec un groupe constitué de 14 personnes peu scolarisées et qui ne connaissaient pas l’alphabet latin.

 

L’intérêt du projet était à la fois pédagogique et culturel :

 

Pédagogique, parce que le cinéma d’animation est un outil d’expression particulièrement bien adapté au public ‘Alpha’. Il permet de s’exprimer par le biais de l’imaginaire, en ayant recours à un langage universel et symbolique. La réalisation du film a l’avantage de mobiliser de manière concrète et active toute une série de compétences qui vont favoriser les apprentissages linguistiques, qu’ils soient oraux (échanges multiples notamment pour créer le scénario, enregistrement des voix), écrits (rédaction des dialogues, story-board) ou graphiques (dextérité dans le dessin etc.), voire même techniques (manipulation des outils de réalisation)…

 

Culturel par la thématique que les apprenants ont choisi d'aborder :  les difficultés qu’ils ont rencontrées et qu’ils rencontrent encore en tant que nouveaux arrivants dans un pays où tout est différent : les codes, la culture, les modes de fonctionnement ; mais aussi les situations qui les ont surpris dans la vie quotidienne comme le fait de voir des jeunes se bécoter dans le bus devant tout le monde…

 

Découvrez ci-dessous le making of du projet :

Tu es mon autre

Le projet « Tu es mon autre » a été mené grâce à la généreuse collaboration du Théâtre de la parole de Bruxelles

L’objectif était de fédérer un groupe d’apprenants en FLE autour d’un projet commun axé sur la parole et le sens de cette parole reliée à la mémoire vive.

Avec la complicité de la conteuse liégeoise Zazie Prignon, les étudiants ont été amenés à sortir de leur quotidien ou à l’explorer par différents biais afin de faire émerger une thématique sur laquelle ils souhaitaient travailler.
Au terme de ce processus, trois contes centrés sur le thème du voyage et du temps – passé,  présent et futur – ont ainsi été rédigés à plusieurs mains.
Les accompagnatrices du projet sont intervenues le moins possible afin que les apprenants soient les acteurs centraux du projet et qu’ils le conçoivent de A à Z. Les contes ainsi produits sont véritablement le fruit de l’imaginaire collectif de nos étudiants, qui ont beaucoup apprécié ce cheminement et ce défi linguistique.
Dans un second temps, la créatrice Judith Melin, avec attention et bienveillance, a permis à nos étudiants de s’initier à la couture et de créer des décors de tissus afin d’illustrer leurs histoires.


Les 3 contes et leurs illustrations ont été réunis dans un petit livret que vous pouvez télécharger ici.